Bienvenue

Créateurs

Nous avons sélectionné pour vous de nouveaux talents de la mode éthique et de l’eco-design. Des créateurs engagés qui grâce à leur savoir-faire et leur vision transforment des déchets en de magnifiques produits éthiques, exclusifs et surprenants qui racontent une histoire. Découvrez leur histoire et leurs créations uniques.

Sous-catégories

  • Da Lata

    C’est en 2008, en pleine crise financière, que Astrid Barney décide de donner un nouveau sens à sa vie en créant Da Lata dont le nom en brésilien signifie “provenant de la canette”.Brésilienne d’origine et installée à Londres depuis plus de 20 ans, Astrid a toujours été fascinée par le savoir-faire artisanal de son pays natal et par l’ingéniosité avec laquelle des femmes âgées des communautés les plus pauvres manient les techniques traditionnelles du crochet pour fabriquer des objets avec des capsules de canettes. Forte d’une grande expérience dans le monde du design et fan inconditionnée d’accessoires de mode, c’est tout naturellement qu’Astrid a eu l’idée de créer une ligne d’accessoires en exploitant les possibilités infinies de ce savoir-faire et en travaillant directement avec des artisans afin de leur offrir des revenus stables et plus élevés qui leur permettent de sortir de la pauvreté.Mais d’où proviennent donc toutes ces capsules de canettes ? Les canettes sont d’abord collectées par une armée de “catadores” - ou collecteurs de canettes en brésilien - dont l’activité, avec celle d’autres ramasseurs de déchets, est enfin reconnue et soutenue par le gouvernement brésilien. Cette légalisation a permis aux personnes vivant dans les favelas et les communautés les plus pauvres d’avoir une source de revenus stable en ramassant les milliers de canettes de bière et de soda sur les plages et dans les bars et aussi d’éviter que toutes ces canettes finissent dans l’environnement. Da Lata emploie certains de ces « catadores » pour séparer les capsules des canettes avant qu’elles ne soient emmenées au centre de recyclage. Les « bonnes » capsules, c’est à dire celles qui ne sont ni tachées ni cassées, sont ensuite soigneusement sélectionnées par les artisans de Da Lata et aplaties à l’aide de pinces. La technique du crochet permet enfin de tisser les capsules entre elles et de donner cet effet cotte de maille singulier.La fabrication des accessoires Da Lata s’inscrit dans une démarche de commerce équitable et pour cela Astrid a mis en place plusieurs programmes de formation dans la banlieue de Brasilia. Les femmes qui y sont formées sont pour la plupart des mères seules ayant entre 3 et 5 enfants à charge et qui vivent dans des quartiers à très fort taux de criminalité et de chômage. Grâce aux outils et à la formation fournis para Da Lata, elles peuvent travailler chez elles tout en s’occupant de leurs enfants. Mais Astrid a voulu aller plus loin pour aider les communautés les plus marginalisées de sa ville natale. Elle a ainsi mis en place un des programmes de formation au sein même de la prison pour femmes de « Colmeia ». Environ 80% des femmes qui s’y trouvent, y purgent des peines pour avoir passé de la drogue ou pour vol et la plupart n’ont jamais gagné leur vie autrement car elles ne savent ni lire ni écrire. Le travail que leur donne Da Lata leur permet donc non seulement de gagner un revenu et d’acquérir un savoir-faire utile lorsqu’elles sortiront de prison mais surtout il leur offre la possibilité d’un nouveau départ tout en regagnant leur propre estime.Tous les accessoires Da Lata sont entièrement faits à la main et chaque modèle nécessite plusieurs centaines de capsules de canettes et plusieurs jours de travail. Le résultat est une collection d’accessoires stylés d’une extrême légèreté et qui allient esthétique et éthique.

  • Elvis & Kresse

    Elvis & Kresse, duo de créateurs britanniques, ont l’art de transformer les déchets industriels en d’uniques accessoires de luxe.Tout a commencé par une rencontre avec la Brigade des Pompiers de Londres et par un véritable coup de cœur de Elvis et Kresse pour leurs vieilles lances à incendie destinées à la décharge. Après 25 ans de bons et loyaux services à sauver des vies, les lances à incendie sont en effet mises hors d’usage et envoyées à la décharge. Faites d’un solide composite de caoutchouc nitrile et de nylon, leur matière n’est pas biodégradable et ne peut être recyclée. Robuste mais souple, elle peut cependant être travaillée comme le cuir et, après avoir été longuement nettoyée de la suie et de la graisse, elle revêt de surcroît un éclat et une texture uniques et trouve donc une seconde vie parfaite en tant qu’accessoire de mode. Les inscriptions, les tampons, les tâches, les éraflures et autres marques relatives à sa première vie font de chaque produit une pièce unique tout en lui donnant un look vintage très tendance.Outre la lance à incendie, Elvis & Kresse utilisent une dizaine de déchets dans la fabrication de leurs produits comme de la soie de parachute militaire, des sacs de café en jute, du tissu récupéré de meubles de bureau ou encore du tissu métallisé utilisé dans les écouteurs de téléphone portable… L’environnement est au cœur de la conception des produits Elvis & Kresse et jusque dans les moindres détails car même les emballages des produits sont entièrement faits avec des matériaux récupérés qui étaient destinés à la décharge. Les housses des sacs et des accessoires sont ainsi faites avec de la soie de parachute, des sachets de thé ou du tissu récupéré de nappes de mariage. Les étiquettes, quant à elles sont imprimées sur des fin de séries d’étiquettes autocollantes et des boites de cartons, et la ficelle provient de sacs de café en jute.Les produits sont fabriqués en Roumanie par des artisans du cuir qui ont su adapter leur célèbre savoir faire à cette nouvelle matière, et à Poole, au sud de l’Angleterre, dans l’usine Remploy qui emploie des personnes handicapées. Mais l’implication sociale de Elvis & Kresse ne s’arrête pas là : 50% de leurs profits sont en effet redistribués à des organisations caritatives liées aux déchets qu’ils récupèrent comme par exemple la Fire Fighter Charity qui aide à améliorer la vie des pompiers retraités qui ont souffert de blessures lors de leurs années de service, ou encore le Comic Relief ou la David Williamson Rwanda Fundation.Il n’est donc pas étonnant qu´ils aient été récompensés par de nombreux prix comme le prix "Women’s Initiative Awards" de Cartier et que des célébrités comme Cameron Diaz ou Keane aient succombé au charme de leurs produits !

  • ï_de_m

    Marque de bijouterie haut de gamme, décalée et pleine de poésie, ï.de.m s’inscrit dans la mouvance de l’upcycling et du bijou éthique en redonnant une seconde vie à d’anciens couverts d’argenterie. Après avoir été diplômée de l’école de bijouterie joaillerie de Paris, Maïna décide de laisser aller sa créativité en créant des bijoux fantaisie pour de nombreuses marques. Mais le maniement des outils de bijoutière lui manque et lassée d’une production à l’autre bout du monde, elle décide alors de concilier sa sensibilité artistique à son sens de l’éthique en créant un beau jour d’hiver 2010 la marque ï.de.m. C’est dans les brocantes et autres vides greniers d’ici et d’ailleurs que la créatrice chine ces objets empreints de l’usure du temps et témoins d’une certaine mode passée. Cuillères, fourchettes et couteaux sont soigneusement découpés, émaillés et assemblés à la main dans l’atelier de la créatrice à Paris selon les techniques artisanales de la bijouterie. Désireuse de perpétuer le savoir faire français et ainsi défendre une certaine éthique, la créatrice a en effet choisi de travailler exclusivement avec les meilleurs ateliers français. C’est ainsi que ces petites trouvailles désargentées, parfois orphelines, oubliées de la ménagère, s’imprègnent de l’air du temps et se transforment en de surprenants bijoux à la fois modernes, romantiques, raffinés et uniques.

  • Lucirmás

    Lucia Bruni, jeune designer italienne et fondatrice de la marque Lucirmás, exploite la richesse et le charme du verre recyclé pour créer des objets utiles et élégants aux lignes épurées. Chaque objet est fabriqué de manière artisanale dans son atelier à Barcelone à partir de bouteilles en verre recyclées. Récupérées dans les restaurants et le port olympique de la ville, les bouteilles sont nettoyées puis passent par plusieurs phases comme le découpage, la fusion, la trempe thermique, le polissage à la main ou encore la gravure par jet de sable pour être transformées en objets qui allient esthétique, fonctionnalité et durabilité. Chaque bouteille conserve sa forme, sa couleur et sa texture au cours de sa transformation, faisant de chaque objet une pièce unique. Tirant son inspiration de la nature, Lucirmás apporte le plus grand soin à chacune de ses créations et s’efforce de minimiser son empreinte sur l’environnement. Tous les matériaux utilisés sont récupérés afin de réduire les déchets, les étapes de production sont quant à elles réduites pour minimiser la consommation d’énergie et les emballages utilisés sont recyclables. Chaque objet créé par Lucirmás raconte une histoire et apporte une note de poésie et de raffinement là où on le pose.

  • oncediez

    Avec la ligne innerTube, oncediez offre une collection de sacs et d’accessoires urbains très tendance, fonctionnels et durables fabriqués à partir de chambres à air 100% recyclées.La conception de la ligne d’accessoires innerTube est singulière puisqu’elle s’inscrit dans une démarche « cradle to cradle » - en français du « berceau au berceau » - où les produits sont conçus pour être à nouveau recyclés en fin d’utilisation et où la création de déchets est minimisée lors de la fabrication. Les chambres à air proviennent de pneus de vélos, de motos, de camions, de brouettes ou de tracteurs qui ont tous fini leur route à Madrid. Elles sont nettoyées plusieurs fois à la main, pour d’abord éliminer les produits contaminants et ensuite pour leur permettre de récupérer leur souplesse, leur texture et leurs caractéristiques. C’est la taille et l’épaisseur de la chambre à air qui déterminent les modèles qui seront fabriqués. Chaque produit est réalisé en un seul morceau taillé dans la chambre à air, ce qui lui donne ces formes courbées. Ce processus, qui minimise les déchets, rend aussi le produit plus résistant car le nombre de coutures est réduit. C’est également dans cette démarche « cradle to cradle » que les produits innerTube sont fabriqués sans doublure intérieure afin de faciliter leur désassemblage et leur recyclage en fin de vie.Chaque produit innerTube est fabriqué à la main à Madrid et tire son nom d’une des routes qui dessert la capitale espagnole. Les marques, les égratignures, les encoches, les inscriptions, les tampons et les rustines racontent le chemin parcouru par chaque chambre à air avant d’être transformée, et font de chaque produit une pièce unique qui ne peut être reproduite.

  • Vuerich B

    Vuerich B. réalise des lunettes de soleil street et écolo à partir de vieilles planches de skates. Derrière la marque Vuerich B. il y a deux frères. Baptiste Vuerich est designer industriel et skater, son frère Gianni, est charpentier. Ils ont uni leur talent pour transformer des planches de skates usées ou cassées en d’uniques lunettes de soleil. Ce sont les skaters de Barcelone, leur ville adoptive, qui leur fournissent les planches de skates qu’ils sélectionnent en fonction de leur couleur, de leur courbe et de leur épaisseur. Faites de 7 couches de bois d’érable colorées, un matériau à la fois solide et flexible, les planches de skates offrent un matériau idéal pour la réalisation de montures de lunettes en plus d’une infinité de couleurs. Les graphismes et les couleurs varient d’une planche à l’autre, faisant de chaque paire de lunettes une pièce absolument unique qui ne peut être reproduite. Chaque pièce est confectionnée à la main avec la plus grande minutie et un sens du détail et de la qualité très poussé. Les lunettes Vuerich B. sont dotées de verres Carl Zeiss et offrent une protection totale contre les UV. Ils peuvent être changés pour des verres correcteurs. Chaque paire Vuerich B. est numérotée et est faite à la main à Barcelone dans un souci de respect de l’environnement.


Il y a  46  produits.

produits par page

Il y a  46  produits.

produits par page